Association e.c ou l’Impro#BABLE

Association e.c ou l’Impro#BABLE

www.letgdele.com

#Espaces de création#Recherche artistique#danse à la croisée de tous les chemins des arts#Échange et lien social#Poétique du corps#Poétique du geste#Poétique du coeur#Partage et contribution intergénérationnels

Le Coll. L & G de l’E. Le Collectif L & G de l'E. est né d'une volonté farouche de contribuer à la transmission, au partage, au voyage des connaissances et expériences du mouvement dansé et de la scène. Il a pour ambition et vocation de s'inscrire dans le développement durable auprès d'un public pouvant se considérer parfois comme éloigné et non concerné par le champ artistique. L'objectif essentiel et donc de mettre à la portée de tous (enfants, adolescents, adultes, hommes, femmes), toutes classes sociales confondues et sans aucune distinction, l'acte de danser comme moyen de divertissement, de communication, et participer ainsi à la création et la continuation du lien social dans les milieux ruraux et/ou urbains. Il s'agit donc, au-delà de présenter une pièce chorégraphique interprétée par les artistes du Collectif, de créer un véritable lien humain avec les habitants de la localité accueillante, fondé sur l'échange, en les invitant pleinement à participer à des ateliers, dont le but est d'aboutir à la présentation par eux-mêmes de leur création. Le souhait de la Cie est de valoriser et permettre à tout un chacun de (re)découvrir le simple plaisir de voir un spectacle vivant sans que celui-ci ne s'inscrive sur un territoire apparentable à toute forme d'élite ou d'élitisme. L'ambition est donc à deux endroits du développement durable :– la présentation d'une pièce chorégraphique par les artistes de la Compagnie,– la création et la présentation d'une pièce résultant du travail mené lors des ateliers avec les participants. Dans cette perspective, le Coll. L & G de l'E. se fait fort d'un profond enthousiasme qui s'appuie pleinement sur un réel désir, outre de transmettre un savoir, de rencontrer, partager, retisser les liens entre le public et les arts vivants, et ainsi, peut-être et sans prétention, lui redonner l'envie de reprendre les rênes d'un divertissement qui, au tout début, lui appartenait.

Restons connectés
Plus d'infos ?www.letgdele.com